Partir à Narbonne

Salut ! Nous revoilà, ikke bob Sybil et Joke, un week-end en France.

Nous avons passé un week-end en France au bord de la mer à Narbonne, à l’invitation de Sybil, dans une maison de vacances, pour nous faire bronzer et passer un bon moment.

nous baiser et nous masturber, il nous fallait ça, Sybil une demi nègre au corps béatement beau, de beaux seins épais et bien dressés, un arioli brun foncé rond

et de gros mamelons droits, un beau ventre avec un nombril tout aussi gracieux avec pendentif et une belle fente rasée sans tondre un poil à

son anus et ses petites lèvres brun clair, un kittel avec des pirouettes et un cul rigide bien invité avec du sperme dedans, délicieux dans l’huile sexuelle comestible brillante.

Elle a commencé à faire du shopping avec Joe alors que j’étais allongé sur un siège de plage, sous le soleil brûlant d’une petite piscine,

ce séjour luxueux était celui d’une amie de ses parents qui voyageait aux États-Unis, afin que nous puissions en profiter à tous égards, au bout du jardin il y avait une clôture

qui passait sur le beau stand au bord de la mer, mais je ne faisais que profiter de cette merveilleuse nature avec une lueur dorée de rigueur, soudain la porte s’est ouverte.

et un jeune homme d’une trentaine d’années est entré en portant seulement des shorts courts très excitants, c’est le voisin qui s’est également occupé du jardin et a envoyé

était de Sybil, un gentil garçon au corps sportif, un beau trou du cul et devant une bite gonflée que l’on pouvait voir dans ce short court, Ho !, je suis

Marcel en toi oui bob, j’ai dit oui oui, après avoir discuté il n’arrêtait pas de regarder ma bite qui était déjà bien raide et je lui ai demandé s’il était gay ou bisexuel

et sans hésitation il a bisexué et il a eu peur pendant un moment de sa bite et m’a touchée, en un rien de temps il a aussi enlevé son short et j’ai vu sa belle bite longue et compacte

Fils de pute, il avait un cul raide et de belles fesses, des tétons ronds plutôt gonflés et un joli visage, je me sentais à l’aise et je pensais…

en ce moment, nous devons y travailler, je l’ai laissé enlever mon string et caresser ma bite raide tout aussi longue, je lui ai demandé de me masturber

et me sucer et je le suce sans préservatif parce que je n’aime pas ça, alors la glace a été brisée et on se suce pour le mieux, son bâtard compact

Il était bien habillé et sa bite sans prépuce avait un gland rond et se sentait aussi ferme, de sous mon siège de plage j’ai sorti mon vibrateur Pearl un moment et j’ai poignardé

il s’est jeté sur sa queue et s’est précipité de haut en bas, il ne savait pas de quoi il parlait et a dit, encore bob encore, najaaaa, hooui, c’est tres bon ça, hoooooo

oui, et après quelques instants il est venu et a pulvérisé sa semence sur mon corps, j’ai soufflé un peu de semence et l’ai léchée, à la stupéfaction de lui qui

Leave a Reply

Your email address will not be published.